En continuant à naviguer sur mon site, vous consentez à ce que j'utilise des cookies pour collecter les statistiques de visites. En savoir plus

#Radio Je quitte Radionomy

Et au revoir Radiomino !

Radiomino tournait depuis quelques mois, mais comme annoncé dans mon billet précédent, ce n'était pas l'envie de continuer ce projet qui me manque, mais simplement le temps. La webradio disparaît donc de la circulation puisque, de toute manière, ce projet n'aurait pas pu vraiment être mené très loin. Si le taux d'audience de cette radio était satisfaisant, il n'était pas extraordinaire pour autant, juste suffisant pour espérer continuer à profiter de la plateforme Radionomy, mais c'est tout.

D'ailleurs, Radionomy, bien que plateforme idéale pour les débutants en webradio, souffre de nombreux manques. Si l'interface a été entièrement modernisée, elle n'a pas énormément gagné en fonctionnalités pour autant, elle en a même perdu ! Ainsi lors de la migration récente du "RMO", il m'était impossible de retrouver le gestionnaire de points de coupe qui existait avant (uniquement sous Chrome). Sans points de coupe positionnables sur les jingles et les musiques, le serveur n'enchaîne pas les musiques de manière linéaire, sans créer de blancs… autant utiliser le lecteur Windows Media, on aura le même résultat.

Par ailleurs, le traitement de son de Radionomy proposé par défaut est vraiment de piètre qualité, il vaut mieux le désactiver pour écouter la musique plutôt que de détruire la dynamique de manière relativement aléatoire. Un traitement de son sert aujourd'hui à donner une couleur à une radio et se fait avec des réglages fin pour trouver un compromis entre dynamique de radio et musique écoutable (les plus grands puristes diront que de toute manière il ne faudrait pas utiliser de traitement de son, mais ce n'est pas la question ici). Ici, Radionomy propose une solution qui permet de "normaliser" le son, sans vraiment apporter quelque chose d'utile et de beau à l'écoute.

Enfin, les méthodes qui permettent de diffuser en direct sur Radionomy sont encore à revoir. Bien qu'il n'existe pas de solution réellement idéale pour décrocher pendant un direct quand tout est centralisé dans un serveur, celle de Radionomy n'a jamais vraiment évolué, et peut amener les utilisateurs novices à se tirer les cheveux avant de réussir à effectuer un décrochage propre.

Bref, Radionomy reste cependant une plateforme excellente, qui permet à beaucoup de se lancer dans la radio, sans devoir payer la SACEM et autres organismes, de manière assez simple si on veut se contenter, dans un premier temps, de diffuser de la musique en boucle, mais personne ne peut espérer un jour créer une radio professionnelle avec cette plateforme.

Rédigé le .

Commentaires

comments powered by Disqus