En continuant à naviguer sur mon site, vous consentez à ce que j'utilise des cookies pour collecter les statistiques de visites. En savoir plus

#LitteratureEtFrancais Printemps

Jonquille du printemps, fleur à la robe jaune
Pointe son doux visage, parfume doucement
L'air des pâturages, la brise également,
Qui siffle lentement, tout près des prés de Beaune.

Mottes et après mottes, bien en haut d’un pylône
L’hirondelle enjouée érige vaillamment
Un tendre et douillet nid, qui décore aisément
Un chemin polyglotte, terre de l’avifaune.

Contempler ce pays de verdure naissante,
Qui libère ses essences enivrantes,
Symbolise l’immense joie du renouveau.

Plus fort que les alcools, il procure l’ivresse
D’un futur approchant, aux soleils estivaux.
Profitons, patience, attendront sécheresses.

--K.

Rédigé le .

Commentaires

comments powered by Disqus