En continuant à naviguer sur mon site, vous consentez à ce que j'utilise des cookies pour collecter les statistiques de visites. En savoir plus

#Radio La rentrée de Fingers In Ze Prod

Eh oui, cette année, on ne va pas s'intéresser qu'à la rentrée de Bruno dans la Radio, puisqu'il y a eu beaucoup de changements. Fingers In Ze Prod, la société de prod de Bruno, produit désormais la matinale, le Warm-up d'Elliot de 5h à 6h et le Vacher Time de 16h à 19h. Soit 7h d'antenne occupées par les émissions de Fingers In Ze Prod. Un pari risqué pour Fun ? Pas si sûr…

Une rentrée sous le signe de la nouveauté, donc, et ça fait du bien ! Bruno et toute son équipe sont de retour. Et comme, aujourd'hui, j'ai écrit tout un tas de choses, je vous propose plutôt de partager mes notes et mes réactions à chaud, ainsi qu'une petite synthèse pour chaque émission. Bonne lecture et bonne rentrée !

WARM UP D'ELLIOT (5-6h)

  • Elliot nous accueille avec un "1-2, 1-2, c'est bon ? On est en direct dans toute la France ?" Ça annonce la couleur !
  • C'est un genre de gros best-of qui ne se concentre pas que sur l'émission de la veille. D'ailleurs, ça n'aurait pas été possible aujourd'hui. Les extraits sont plutôt longs, cela permet de bien se plonger dans l'ambiance de l'émission dès le départ, et ça permet de réentendre un peu Vacher (dont on va reparler ensuite) le matin. 1 seul extrait ce matin, mais je pense qu'il y en aura 1 ou 2 de plus par la suite.
  • Son indicatif fait un peu plus jingle de chronique qu'indicatif, mais il reste sympa.
  • Il a la pêche, dès 5h et il est seul aux commandes de l'émission. Il a la tchatche et ça sera l'occasion pour lui de faire ses preuves pour reprendre le morning dans quelques années. Il me semble presque plus à l'aise que quand il faisait la matinale l'été dernier.
  • Il donne son numéro de téléphone perso (Bruno confirme plus tard que c'est une ligne pro, à 5h30) ? Celui du travail quand même, je pense. 06 13 07 36 98. Système en bluetooth apparemment, mais qualité sonore pas ouf (bruits parasites, y compris quand Elliot n'est pas à l'antenne), mais l'idée est bonne (ça me rappelle la console de chez Rode), les auditeurs passent sans être filtrés par le standard. Il y a du monde qui appelle, dès 5h, c'est impressionnant (je ne pense pas qu'il s'agisse d'acteurs) ! (Promis, le 2è auditeur qui appelle, c'est pas moi !) Elliot est proche des auditeurs qui appellent, ça permet de redonner un peu de proximité entre la radio et les auditeurs, c'est très sympathique et j'imagine d'ores et déjà qu'il peut y avoir des auditeurs récurrents, ce qui ne sera pas sans me rappeler le Polo-show chez Mikl, sans le côté parodique.
  • Happening : Elliot veut réveiller le boss de Fun radio avec une fanfare, la copine d'Elliot (Tiphaine) et la sœur d'Elliot semblent être dans le coup !
  • Nouveau jeu : Qui peut battre Elliot ? Un jeu différent chaque jour. Aujourd'hui : Jeu de la rafale. 1 minute pour chaque joueur (dont Elliot), les questions sont enchaînées et il faut marquer le plus de points possibles.

L'émission est à l'image d'Elliot. En détente, elle dégage de bonnes ondes, de la bonne humeur et permettra aux lève-tôt de se réveiller avec le sourire. Elliot apporte en plus une vraie proximité avec les auditeurs. Bon courage à Elliot dans cette nouvelle aventure !

BRUNO DANS LA RADIO (6-9h)

  • Nouvel indicatif, toujours composé par Ludovic Bource : ambiance un peu brésilienne / Ibiza. C'est très dancefloor, ça tape, ça réveille et ça ne chante plus exactement les mêmes paroles. Je suis moins fan que celui de l'an dernier, mais ça colle très bien à l'image de Fun.
  • Nouveaux jingles d'émission : on n'a plus de citations de films, mais des petites phrases de la voix off (nouvelle voix off, d'ailleurs, et c'est surprenant qu'ils ne fassent pas appel à la voix de Fun Radio). C'est sympa, mais j'aimais bien l'idée des citations de film avant. Je n'ai pas trop compris d'ailleurs où voulait en venir le jingle qui dit : « Bruno Guillon en nage de chien, il est décédé. Bruno dans la radio, 6h - 9h sur Fun Radio ». EDIT - Je crois que je viens de comprendre ce jingle qui parlait de l'âge "équivalent aux humains" des chiens. Effectivement, un chien de 48 ans, il ne me semble pas que ça existe… Le jingle met l'accent sur la différence d'âge entre Bruno et ses auditeurs (rassure-toi Bruno si tu lis ce billet de blog, l'âge, ce n'est qu'un chiffre, la jeunesse, c'est dans la tête !)
  • Bruno accueille toute l'équipe qui a changé. Elle est désormais composée officiellement de Christina, Karina, Grace et le nouveau venu : Pino. Mika, Elliot et Anthony sont plus en retrait (ils ne sont pas officiellement à la table) mais toujours présents. Cela fait du bien d'avoir une équipe où on a plus de femmes que d'hommes, ça bouscule complètement les codes de la radio qui reste encore un univers très masculin.
  • 6:05 - Le jeu du 26 août. Ce nouveau jeu est un genre de quiz où on va savoir ce qu'il se passe dans la journée. L'équipe plaisante sur le fait que le jingle fait un peu cheep, mais bon, il va changer tous les jours, difficile de mettre des gros moyens de prod dessus.
  • 6:15 - Le chiffre de Christina (c'était Le chiffre du jour avant).
  • 6:35 - Le toutougagné / toutouperdu est de retour
  • 6:50 - Le JPI. L'habillage a légèrement changé. Nouveau lancement sympa : "L'info, c'est vous qui la faisez, c'est nous qui la disons." Anthony Vossovic est seul aux commandes, par une liaison pseudo-téléphonique. Et il se place en tant que reporter. Je trouve cette nouvelle formule sympa. BDLR avait déjà tenté une nouvelle formule de JPI les années passées, qui n'avait pas trop marché, mais je pense que celle-ci va fonctionner comme ça. Il faut dire que le JPI de Karina, Mikka et Anthony commençait à s'essouffler.
  • 7:05 - La télé de Mikka revient tous les jours. Mais Vacher vient faire un happening ! Je n'étais pas trop fan de cette chronique à la base, je ne reste pas fan, mais je ne suis pas téléphage non plus, donc je pense que c'est plutôt un problème de réceptivité de ma part. Mikka m'a quand même bien fait rire sur le Tour de France, ce matin et j'espère que sa chronique ne tournera pas trop en rond (parce que les programmes de la télé sont quand même assez récurrents…)
  • 7:15 - Retour du paiement des factures. Le prix des factures payées ce matin ont bien grimpé !
  • 7:25 - Pino translate. Un nouveau jeu où Pino fait écouter des phrases dans des langues étrangères, fait des propositions de traduction à l'auditeur qui joue. Ce dernier doit trouver la bonne réponse. L'idée est intéressante mais le jeu n'est pas simple quand même. Je doûte que Pino fasse toute l'année un "Pino translate" mais je pense qu'un peu à l'image de Vacher, il va proposer régulièrement des nouvelles choses.
  • 7:35 - Le jeu des 5000. Ils l'ont testé lors de la dernière émission à Ibiza. Une personne répond à 5 questions qui valent chacune 1000€. Si l'auditeur répond correctement aux 5 questions, il gagne 5000€… enfin presque. Car Bruno appelle un autre auditeur en direct et lui laisse 5 secondes pour décrocher et chanter "Bruno dans la radio", au quel cas, il récupère la somme d'argent en jeu. Le jeu est stressant et le concept est intéressant. J'attends de voir ce que ça va donner quand un auditeur va décrocher pour raffler l'argent !
  • 7:50 - 2è rdv du JPI.
  • 8:05 - L'expérience d'Elliot. Nouveau rendez-vous très sympa et prometeur ou Elliot va tenter des expérience. C'est un peu un nouveau format du défi d'Elliot qui était présent à l'antenne il y a quelques années. Elliot tente de cracher du feu pour allumer des bougies, aujourd'hui, ça démarre fort ! Petite exception : le mercredi, cette rubrique sera remplacée par "La chanson d'Elliot", anciennement la chanson du jour, qui peinait à trouver des participants à la fin de la saison dernière.
  • 8:15 - 2è rdv des factures.
  • 8:35 - Retour du jeu des 30 secondes. Rendez-vous incontournable de chez BDLR. Personnellement, j'aurai aimé entendre un jeu similaire, avec des règles différentes pour cette nouvelle année. Ce jeu avait trouvé son petit côté culte avec Vacher qui s'énervait régulièrement à chaque défaite ou Christina qui faisait deviner des mots avec des définitions assez approximatives. Pino n'a pas encore joué mais semble plus posé que Vacher. On verra à la longue ce que ça donne.
  • 8:50 - 3è rdv du JPI.
  • 8:55 - Pino t'appelle. Un canular téléphonique dans lequel Pino appelle un certain M. Fermier et lui fait des vannes sur son nom de famille en lui jouant des bruitages d'animaux. J'ai trouvé ça moyen… pas vraiment à cause de Pino mais parce que je pense qu'aujourd'hui, les canulars en radio commencent à perdre de la saveur, c'est du vu et revu (il m'aura pourtant fallu longtemps pour l'admettre). Toutefois, je me permets une petite digression à ce sujet, j'ai récemment découvert la chaîne YouTube de Sandoz qui débusque des arnaques et passe régulièrement des appels à des sociétés ou des personnes avec des pratiques malveillantes. Je trouve aujourd'hui qu'il est plus intéressant d'embêter (pour rester poli) des personnes qui l'ont un peu chercher plutôt que de faire des canulars gratuits. Pour en revenir à Pino, je ne compte pas juger sur un seul canular, j'attends les autres pour voir.
  • 9:05 - Les off d'Elliot. Rendez-vous uniquement le vendredi l'année dernière, il revient cette année à chaque fin d'émission, et je trouve cela plus pertinent que le Top 3. Découvrir ce qu'il se passe hors antenne, c'est toujours intéressant et plein de surprises. Un peu comme un making of, le côté humoristique en plus.
  • Globalement, on retrouve l'esprit d'équipe de Bruno (sourire, fraîcheur, …), ça fait du bien ! Bruno, Christina, Karina, Elliot restent fidèle à eux-même ; on entend un peu moins Grace, mais étant au standard avec Marine, elle a sûrement les auditeurs à gérer aussi. Pino est, je pense, encore un peu "timide" à l'antenne, mais il va certainement vite prendre ses marques à l'antenne ; il est souvent perçu comme le remplaçant de Vacher (ce qui est plus ou moins vrai, puisqu'il prend sa place, bien que Bruno affirme que Vacher est irremplaçable), mais pour le moment, notamment quand on écoute les off d'Elliot, il semble évident que la complicité n'est pas encore tout à fait installée (celle qu'il y avait entre Vacher et Christina manque un peu, et les échanges Bruno-Vacher aussi). Pas d'inquiétude, ça viendra ! Pino est déjà intervenu dans le passé chez Bruno et avait déjà fait ses preuves.

Une émission riche en nouveautés pour cette 9è saison de Bruno dans la Radio, ça fait du bien ! J'étais sceptique de l'absence de Vacher dans l'équipe mais l'équipe actuelle et leurs interactions restent très efficaces, la nouvelle composition d'équipe est prometteuse. L'ancien conducteur commençait à devenir vieillissant, et comme je l'ai toujours dit : j'ai confiance en Bruno et son équipe pour proposer des nouveaux rendez-vous intéressants et stimulants. On sent que Fun mise tout sur Bruno et les 2 autres émissions, car cette formule fonctionne et fait tenir la station de radio. L'investissement de la part de Fun semble être encore plus gros, car il semble y avoir plus de jeux à l'antenne notamment. L'esprit de Bruno reste plus présent que jamais, avec des vannes spontanées pour la plupart, peu de filtre à l'antenne, et c'est ce qui plaît, on en redemande ! Je souhaite bien sûr aussi un bon courage à cette nouvelle équipe et notamment à Pino qui est vraiment le petit nouveau de la bande !

LE VACHER TIME (16-19h)

  • Le Vacher Time : indicatif sympa qui reste dans le thème du Vacher Time les années passées chez BDLR. Ça fait plus indicatif que celui de l'émission d'Elliot.
  • Personnellement, j'étais sceptique sur le trio Vacher - Anne-So - Greg. Autant Vacher et Greg, je ne me posais pas trop de question, mais je me demandais comment les interactions entre Anne-So et Vacher allaient se dérouler. Mais dès les premières minutes, on sent qu'il y a une vraie complicité dans la petite équipe ! Vacher est un peu stressé, mais sa voix passe très bien en animateur principal, il se détend au fur et à mesure que l'émission se déroule. Il fait moins charismatique que Bruno ; mais ce n'est pas un défaut pour autant, puisque quand on écoute le trio, on ressent le côté "bande de potes" qui parlent entre eux et qui veulent partager leurs délires aux auditeurs, c'est très convivial !
  • Début d'émission : le sommaire de ce qu'il n'y aura pas dans l'émission. C'est complètement à l'image de Vacher, un humour loufoque, absurde et burlesque.
  • Le Wikipégreg : un jeu de fact-checking, classique mais toujours efficace.
  • Le jeu de 16:32 : un créneau de jeu avec un auditeur, le jeu change chaque jour. Aujourd'hui, c'était la "grosse question" et le concept est intéressant : l'auditeur ne répond pas à la question qui est posée mais mise sur un animateur et pronostique si l'animateur saura répondre à la question ou pas. Si le pronostic est juste, une fois la question posée, l'auditeur gagne le cadeau.
  • Anne-So Excited : (joli jeu de mots) une chronique sur des sujets divers et variés (sous forme d'un tuto aujourd'hui, sur les rêves lucides). Les auditeurs ont été amenés à réagir au préalable sur les réseaux sociaux (comme pour les autres sujets de l'émission) et quelques uns d'entre eux sont rappelés pendant l'émission.
  • Le jeu de la lettre : un duel d'auditeurs, qui se base un peu sur le principe du petit bac. Vacher donne une lettre, une catégorie, et les 2 auditeurs doivent trouver des mots commençant pas cette lettre suffisamment rapidement et ne pas faire d'erreur (sinon ils perdent la manche). Il y a 3 manches, la catégorie change à chaque manche. L'auditeur qui gagne le jeu remporte 1000€.
  • La furry room : un rendez-vous exutoire pendant lequel les auditeurs et les animateurs sont invités à pousser des coups de gueule et à en discuter.
  • Qu'est-ce qu'il a vu Vacher ? : Vacher donne des infos et les animateurs essaient de trouver la suite de l'information.
  • Fais rire le boss : Un auditeur doit essayer de faire rire le directeur d'antenne de Fun Radio dans un temps imparti, et peut gagner un cadeau s'il y parvient. L'idée est originale et prouve bien que Fun Radio ne se prend pas au sérieux !

Globalement, ça fait du bien de voir que les musicales remettent des émissions en after-work ! Le Vacher Time en fait désormais partie et je pense que cette émission va rencontrer son succès ! Il y a un peu plus de musiques diffusées que dans la matinale, mais ça semble normal, sur une tranche d'after-work. J'apprécie l'humour et la capacité d'improvisation de Vacher ; désormais, je rentrerai chez moi le soir en étant branché sur Fun. Petit regret : l'émission n'est pas en direct mais enregistrée le matin (malgré ce qui est dit pendant la séquence quand Bruno arrive en studio, l'horloge de studio ne ment pas), ce qui explique qu'il y ait moins d'interaction avec les auditeurs (il y en a quand même et d'ailleurs, ils prennent le temps de parler avec les auditeurs, c'est super) et que Vacher et son équipe n'incitent pas forcément à interagir sur les réseaux sociaux plus que ça. Ceci dit, c'est loin d'être la seule émission en FM qui n'est pas en direct. Bon courage également à toute l'équipe !

Rédigé le .

Commentaires

comments powered by Disqus
À propos de moi

Tu veux ma photo ? Je sais, j'ai un nom un peu long mais contrairement à ce que tout le monde peut croire, il est très facilement prononçable : Christopher Machicoane-Hurtaud… (vous pouvez m'appeler par mon numéronyme C26d si ça vous chante). C'est pour ça que j'ai choisi c‑mh.fr, c'était plus court. Je suis né le 6 novembre 1992, un jour où, d'après Wikipedia, il ne s'est pas passé grand chose d'exceptionnel ; et je vis dans l'agglomération nantaise. Dans ce blog, vous trouverez plein de trucs qui pourront parler de radio (ma première passion), de musique (mon autre première passion), de web, et quelques réflexions sur l'actu de temps à autres. Un peu de tout, en somme, mais pas encore de licornes arc-en-ciel ; mais j'y songe…

Pour me contacter, envoyer un mail à christophermh44 [at] gmail.com