En continuant à naviguer sur mon site, vous consentez à ce que j'utilise des cookies pour collecter les statistiques de visites. En savoir plus

#Informatique Lettre aux députés contre l'article 13…

… qui propose d'automatiser la censure des contenus mis en ligne, avant même qu'ils soient rendus publics. Vous aussi, vous pouvez agir contre cet article qui est un vrai danger pour la liberté d'expression, la liberté de s'instruire, la liberté de se cultiver, et surtout la liberté de création, en suivant les conseils donnés sur ce site web.

Chers députés,

Vous recevez probablement ce mail en plusieurs exemple. Notez que, personnellement, j'y ai fait quelques ajouts. Je vous prie de bien vouloir le lire jusqu'au bout. Merci.

L'article 13 de la directive sur le droit d'auteur dans le marché unique numérique ne concerne pas seulement le droit d'auteur : il vous concerne, vous et tous vos électeurs, quelle que soit la commission dont vous êtes membre. Si vous utilisez l'internet, l'article 13 portera également atteinte à vos droits, comme il portera atteinte aux droits de tous les citoyens et entreprises de l'UE.

L'article 13 doit être supprimé. Il paralysera toutes les interactions en ligne, car elle exige que les plates-formes Internet surveillent et filtrent tous les contenus mis en ligne avant même qu'ils ne deviennent accessibles aux autres. Cela nous nuira à tous, y compris aux entreprises locales de votre circonscription. Par exemple, le bref clip d'un film qu'ils veulent mettre dans la vidéo promotionnelle de leur entreprise ne pourrait jamais apparaître en ligne, car il serait filtré par un filtre pour la moindre similitude avec le contenu existant "identifié" par les principaux titulaires de droits. Les filtres seront programmés pour supprimer tout téléchargement qui crée un risque pour la plate-forme et nous ne devrions pas être soumis à de telles décisions automatisées.

Cet article de loi va complètement à l'encontre de la liberté d'expression, de création et est un vrai frein à la culture. L'Internet est un espace de libre échange et devrait le rester. Depuis ses débuts, Internet a permis de propulser des artistes, de les faire connaître et probablement de faire grandir leur notoriété, une notoriété qu'ils n'auraient pas pu avoir, ou qui aurait été beaucoup plus faible, sans Internet. Les ayants droit devraient comprendre qu'Internet est bénéfique pour leur portefeuille bien plus qu'il ne le vide !

Les États-Unis ont voté récemment la fin de la neutralité du Net. Cette loi est une catastrophe pour la liberté d'utiliser des outils informatiques au quotidien, une loi qui était controversée depuis le début et qui continue aujourd'hui de soulever les indignations. Ne vous contentez pas de suivre l'exemple américain en voulant apporter un contrôle du Web qui n'apportera pas grand chose de plus, sinon une censure abusive. Les mécanismes actuels fonctionnent déjà très bien pour la plupart.

Cet article 13 est un effort supplémentaire demandé aux hébergeurs de contenus pour qu'ils mettent en place des mécanismes de censure (qu'ils n'approuvent pas forcément), c'est un assassinat collectif des artistes, bloggeurs, rédacteurs (et j'en passe), c'est la garantie d'un Web fade, sans intérêt car il découragera les créateurs de toutes sortes, c'est l'assurance de mettre en danger de nombreux sites Web, et au final les ayants droit qui réclament leur dû pourraient bien le voir diminuer. Même eux auront un manque à gagner qu'ils n'ont probablement pas remarqué.

Vous voulez sûrement éviter que cela n'arrive ? Agissez maintenant et travaillez à la suppression de l'article 13 et convainquez vos collègues qu'ils doivent faire de même.

Enfin, veuillez noter également que les mécanismes de filtrage ne sont pas parfait. Si vous connaissez un peu le fonctionnement de YouTube, vous pourrez vite vous en rendre compte. Il y aura plein de faux positifs, il y aura des contenus qui ne seront pas filtrés (alors que c'est le souhait d'origine de cet article 13). L'efficacité d'une telle mesure peut déjà être mise en cause, mais on peut déjà voir qu'elle va détruire des centaines de vocations.

Protéger Internet, c'est protéger vos concitoyens, c'est protéger les créateurs, et assurer une liberté de se cultiver à nous tous, à vous, à moi.

Pour un Internet libre. Je vous remercie.

Rédigé le .

Commentaires

comments powered by Disqus