En continuant à naviguer sur mon site, vous consentez à ce que j'utilise des cookies pour collecter les statistiques de visites. En savoir plus

#Radio Making of du logo des Chacals

En 2016, quand nous avons décidé de relancer l'émission Les Chacals sur Utopic, il fallait, comme pour tous les nouveaux projets, designer un logo. Voici donc l'histoire de notre logo…

Il faut dire que les 2 logos précédents étaient corrects, mais sans plus, ils n'avaient pas vraiment de personnalité.

Les Chacals sur JNT, en 2013-2014

Les Chacals sur Futuradios, en 2014-2015

Je me suis alors dit qu'il fallait un logo avec une identité visuelle plus forte et beaucoup plus reconnaissable, même de loin, avec une forme unique. Le plus simple étant donc de partir d'un chacal, de l'animal lui-même.

Et comme on était sur Utopic, autant prendre un chacal qui "sourit". Je suis tombé sur cette photo, d'un chacal de face, quoi de mieux pour réaliser quelque chose de symétrique, et donc de géométrique ?

J'ai donc tracé le contour du visage du chacal, sans le museau, puisqu'à ce moment-là, j'avais déjà l'idée de placer le texte "Les Chacals" en lieu place dudit museau.

Note : à partir d'ici, il me manque quelques visuels que j'ai bien passé 2 heures à chercher, pour le moment sans succès. Les visuels montraient notamment le contour de la tête du chacal, dans sa première version, avec quelques détails par-ci par-là. Désolé pour ce manque qui, pourtant, est crucial dans le cheminement de ce travail. Promis, si je le retrouve, je mets l'article à jour !

En retirant l'image d'origine, on se retrouve donc avec une forme qui approche la version définitive, mais pas tout à fait. Quelque chose ne me plaît pas. C'est trop complexe, trop droit, pas assez épuré…

En éditant ma courbe dans Inkscape, j'ai donc commencé par supprimer un côté de mon visage. Ainsi, je ne travaillerai que sur une moitié que je n'aurai plus qu'à dupliquer et inverser, pour que l'autre côté de la forme soit parfaitement symétrique (technique souvent utilisée dans le monde de la 3D pour modeler des personnages).

Petit aparte, toujours démarrer un projet de logo en vectoriel. De préférence en SVG, puisqu'à l'aire du tout-connecté, c'est un format libre et facilement manipulable. De plus, il n'y absolument aucune limite de dimensions, donc aucun risque de pixellisation de votre logo. Et d'ailleurs, Inkscape est 1000 fois mieux qu'Illustrator : à la fois gratuit, moins lourd, et plus facile à prendre en main. Fin de l'aparte.

Sur ma moitié de visage, donc, j'ai commencé à supprimer quelques points du tracé (qui n'étaient déjà pas nombreux) et parmi les points restants, j'ai ajusté les formes des courbes en tirant quelques poignées sur les différents points pour parvenir à la forme finale.

Une fois la moitié de visage dupliquée et retournée, il ne manquait plus qu'un détail, la liaison au niveau de la tête. Puisqu'au départ, elle était déjà horizontale, j'ai décidé de rester simple et de tracer un segment joignant les deux parties en prenant soin d'ajuster la taille de ce segment de telle façon que les deux parties du visages me semblaient les plus harmonieuses possibles, tout en essayant de rester assez proche de la forme du visage du chacal (bien que l'on s'en était un peu éloigné).

Je n'avais plus qu'à ajouter le texte. Pour la typo, j'ai utilisé l'excellente Geomanist que j'avais déjà imposée à Utopic quelques semaines plus tôt.

J'ai essayé plusieurs épaisseurs, et la plus adaptée était une épaisseur de 700 (Bold comme on dit dans le jargon), qui présentait l'avantage d'être lisible de loin, sans être trop grossier. Écrire en majuscule me semblait être une évidence pour avoir un texte bien stable visuellement. J'ai essayé ensuite de mettre le texte à l'intérieur de la tête, ce n'était pas assez gros ; sur une seule ligne, c'était trop large… écrire sur 2 lignes avec le "LES" dans la tête me semblait la façon la plus harmonieuse d'inclure le texte dans la tête du chacal. Il ne restait plus qu'à ajuster l'interlignage du texte.

Nous voici à la version finale du logo.

Beaucoup de personne m'ont fait remarquer que le logo ressemblait à celui de Playboy. Personnellement, je trouve cette remarque à la fois amusante et flateuse. Non pas que je voue un culte à Playboy, loin de là, mais parce que le lapin de Playboy est aujourd'hui tellement ancré dans les esprits qu'un simple coup d'œil permet aujourd'hui à n'importe qui de le reconnaître. Espérons que le logo des Chacals aura, un jour, le même impact :-) .

Je tiens tout de même à préciser que malgré les similitudes entre les deux logos, il n'y a eu aucun plagiat, j'en veux pour preuve la démarche décrite ci-dessus, mais que s'il y a eu une inspiration, plus ou moins évidente, elle était parfaitement inconsciente quand j'ai conçu le logo des Chacals.

Retrouvez-nous prochainement sur notre futur site : leschacals.fr.

Rédigé le .

Commentaires

comments powered by Disqus