En continuant à naviguer sur mon site, vous consentez à ce que j'utilise des cookies pour collecter les statistiques de visites. En savoir plus

#Musique Mes écoutes du moment #3

Pour cette 3ème édition de « Mes écoutes du moment », j'ai mis le paquet, parce que ça faisait longtemps que je n'avais pas fait de billet de ce genre. Cette fois-ci, je n'intégrerai pas les vidéos directement dans la page, sinon elle prendrait 3 heures à charger…

On commence par Alan Parsons - No Future In The Past. J'écoute régulièrement des albums que je ne connais pas de cet artiste que j'apprécie tant (ceux qui me connaissent le savent bien). J'ai récemment découvert l'album "Time Machine" qui nous propose un réel voyage dans le temps lorsqu'on l'écoute. "No Future In The Past" est une musique pop-rock très pêchue et dynamique qui m'a vraiment tapé dans… l'oreille, la première fois que je l'ai entendue.

On revient dans le présent, avec W&W ft. BlasterJaxx - Rocket. Il y a beaucoup de musiques qui se ressemblent en ce moment. Du moins, quand on écoute les grandes radios commerciales, c'est l'impression qui en ressort, et c'est bien dommage. Cependant, il m'arrive de trouver que certaines sortent un peu du lot, même si elles ne se démarquent pas tant que cela. Ici, Rocket propose un passage aux influences très Trance, que j'apprécie beaucoup, et que j'écoute en boucle. En revanche, j'apprécie un peu moins le passage plus expérimental de la musique qui est justement trop à l'image des autres musiques.

Un virage pour son prochain album. David Guetta ft. Sam Martin - Dangerous est diffusé depuis peu de temps sur les grandes radios nationales. Ainsi que David Guetta l'a livré dans une interview récente sur NRJ, il a décidé de plus se concentrer sur le côté mélodique que le côté dansant, et ce morceau tout frais en est la preuve. De plus, on sent que David Guetta a la volonté de revenir à des sons plus naturel, et prouver que le monde de la musique numérique et de la musique acoustique peuvent très bien se mélanger ensemble.

Nouvelle musique également : Avicii ft. Robbie Williams - The Days. Du grand Avicii, car même si on reconnaît bien sa patte dans ce morceau, on a toujours cette sensation de nouveauté. J'apprécie particulièrement le solo du synthé à la fin de la mélodie.

J'ai mis un peu de temps avant d'apprécier Tove Lo - Habits (Stay High). Il faut dire que la musique est surtout connue pour son remix de Hippie Sabotage que je trouve bien également, sans plus. Mais la version Pop est tout aussi bien… dommage que cette musique n'ait pas été rendue populaire dans sa version originale.

George Ezra - Budapest, une musique qui sort du lot également. George Ezra a un genre musical bien à lui. En écoutant cette musique, on a l'impression de revenir plusieurs dizaines d'années en arrière, mais avec les influences musicales actuelles.

Un petit retour en arrière avec Junior Senior - Move Your Feet. Juste une petite envie de partager ce morceau dansant !

Je n'avais jamais parlé dans ce blog de Stone & Van Linden - Summerbreeze. Ce morceau commence à "dater" un peu, mais je l'écoute encore régulièrement. Il est assez représentatif du tournant qu'a pris la musique électronique avec l'arrivée d'Avicii. J'apprécie beaucoup le côté à la fois dansant et mélodique de cette musique.

En revanche, je me souviens avoir déjà parlé de Gotye - State Of The Art dans un autre article. J'aime beaucoup le côté expérimental de cette musique ainsi que le travail sur le mélange des sonorités électroniques et des samples.

Un morceau plus récent : Sia - Chandelier. J'aime bien Sia, car c'est une chanteuse avec une voix exceptionnelle, et un style bien à elle. Outre la chanson qui nous prouve que Sia peut nous donner des frissons avec sa performance, le clip vidéo est également une belle réussite !

On termine avec deux musiques que j'ai ressorties du placard. Tout d'abord Jean Ferrat - Les Yeux d'Elsa. Jean Ferrat qui aimait beaucoup le poète Louis Aragon reprend ici, un de ces textes en chanson. Jean Ferrat était également connu pour son côté très mélomane, et cette chanson en est une preuve. Au-delà du côté "romantique" des paroles, où Louis Aragon fait l'éloge des yeux de sa femme Elsa, ce texte dénonce les horreurs de la 2nde Guerre Mondiale d'une manière très dissimulée ; Jean Ferrat fait ressortir ce côté très mélancolique dans la mélodie et dans son interprétation vocale du poème.

Pour finir Louis Armstrong, Ella Fitzgerald - Cheek To Cheek. Un morceau romantique de l'époque également. Sans le côté dénonciateur, cette fois-ci. Ici, il s'agit d'un vrai morceau romantique, qui se danse en slow avec son ou sa partenaire. Et bien que la musique évolue sur sa durée, et devient de plus en plus dynamique, l'interprétation de ce classique du jazz nous prouve qu'une chanson romantique n'est pas forcément une chanson "triste".

Voilà pour toutes ces musiques que je voulais vous partager ! À très bientôt pour le 4è numéro de ce billet.

Rédigé le .

Commentaires

comments powered by Disqus