En continuant à naviguer sur mon site, vous consentez à ce que j'utilise des cookies pour collecter les statistiques de visites. En savoir plus

#Musique Mes musiques du moment #4

Allez, ça faisait longtemps que je n'avais pas fait partager mes dernières découvertes musicales !

De retour avec les musiques du moment, et avant d'aborder les autres titres, on va faire un point "Alan Parsons" (oui, il a droit à son propre point), parce que, maintenant que j'ai écouté tous ces albums ou presque (il me reste encore à écouter quelques albums de son acolyte Eric Woolfson), je peux désormais faire une liste quasi-exhaustive de mes albums préférés :

La section Alan Parsons !

The Alan Parsons Project

  • Tales of Mystery and Imagination (1976) : le premier album du groupe, souvent reconnu comme le meilleur. Il faut dire qu'il a vraiment posé les bases de l'esprit de TAPP, déjà très rock-progressif pour l'époque, avec une petite symphonie moderne en deuxième partie de l'album.
  • I Robot (1977) : l'album avec lequel j'ai vraiment découvert le groupe de musique. À l'écoute, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il y a quelques similitudes dans certaines subtilités de composition avec le dernier album des Daft Punk, Random Access Memories. Récemment, j'ai (enfin) regardé le film I Robot avec Will Smith tenant le rôle principal, car oui, le film et l'album sont tous les deux librement inspirés des nouvelles de Isaac Asimov. Comme quoi cette œuvre littéraire n'a visiblement pas fini de faire parler d'elle puisqu'en une trentaine d'années, de multiples adaptations sous diverses formes ont été réalisées. Pour en revenir à l'album de TAPP, j'ajouterai que l'instrumentation et les mixages sont vraiment très très avant-gardistes pour l'époque.
  • The Turn Of A Friendly Card (1980) : un autre album phénoménal de TAPP, très mélodieux et qui a la particularité de provoquer la chair de poule sur certains morceaux.
  • Eye In The Sky (1982) : l'album qui a cartonné ! Le titre éponyme a été classé dans les charts de plusieurs pays pendant les années 80. Cet album est un recueil de titres aussi rythmés que mélancoliques.

Alan Parsons (solo)

  • The Time Machine (1999) : cet album nous offre un véritable voyage dans le temps à l'écoute. Les paroles traitent de ce même sujet, et certains morceaux sont vraiment remarquables. On reconnaît tout de même un peu le côté techno-kitsch de la fin des années 90 sur la première et la dernière piste de l'album (qui sont, pour ainsi dire la même, faisant office d'introduction et de conclusion). On notera également que la dernière piste est un remix avec quelques dialogues tous droits tirés du film Austin Powers, l'espion qui m'a tirée, et plus précisément du Docteur d'Enfer qui a baptisé son arme-laser redoutable "Alan Parsons Project".
  • A Valid Path (2004) : changement total d'ambiance, on n'est plus vraiment dans le rock progressif, mais plutôt dans la musique électronique au sens propre du terme, avec une bonne dose d'expérimental. Sur cet album figurent Mammagamma (Eye In The Sky) et A Dream Within A Dream (Tales of Mystery and Imagination), remixés par le fils d'Alan Parsons, Jeremy Parsons. La première fois que j'ai écouté cet album, il est immédiatement monté dans le top 3 de mes préférés, alors pour vous, j'ai sélectionné une des meilleures musiques de cet album : Arc en ciel (oui le titre est bien en français). Mais bon, il faut reconnaître que toutes les musiques de cet album sont fabuleuses.

Eric Woolfson (solo)

  • Freudiana (1990) : ma curiosité a été piquée au vif, quand j'ai vu qu'Eric Woolfson avait fait un album entier sur le célèbre psychanalyste. Dans cet album, on retrouve parfaitement l'esprit de TAPP, avec quelques petits écarts tout de même et de nombreuses collaborations pour le chant.

Bonus

  • The Darkside of the Moon (1973) : je ne pouvais évidemment pas passer à côté de cet album qui, même si l'auteur de cette merveille, qui fait tout de même partie des 3 plus grosses ventes d'album dans le monde de tous les temps, est le groupe Pink Floyd, a été mixé/masterisé par Alan Parsons avant qu'il ne se lance dans sa carrière de musicien.

Fin de la section Alan Parsons, passons maintenant aux autres musiques que je souhaite partager. Par souci de temps-de-chargement-de-la-page-web, je ne mettrai que des liens vers les vidéos, au lieu d'inclure tout un tas de vidéos YouTube directement dans la page, c'est plus austère, mais c'est plus rapide.

  • AronChupa - I'm an Albatraoz : J'aime beaucoup le côté House moderne mélangé à de la musique un peu du style des années 30, ça change de ce qu'on a l'habitude d'entendre
  • Galantis - Runaway (U&I) : Bon, là, ça change moins, mais ce morceau est sympa, dansant, et punchy, rien à dire de plus.
  • Sensation - The Anthem 2003 : Retour en arrière, avec un morceau plus trance. Il s'agit en réalité d'un remix d'un des mouvements du Requiem de Mozart (si, si !) L'adaptation est plutôt réussie.
  • Hozier - Take me to church : Un morceau qui donne envie de se pendre quand on l'écoute, mais c'est à prendre comme un compliment. J'aime beaucoup la tension dramatique qui règne pendant le refrain.
  • Mark Ronson, Bruno Mars - Uptown Funk : Mark Ronson et Bruno Mars ont tapé très très fort pour nous sortir une vraie bombe dansante avec Uptown Funk, le nouveau Happy-Pharrell-Williamistique pour faire danser dans les soirées de Monsieur Durand. Ce morceau donne la pêche, tout simplement.
  • Meghan Trainor - All About That Bass : Enfin ! On va mettre un terme aux clichés de la femme toute mince qui est plus belle que la femme qui a des rondeurs ! Enfin j'espère… Bref, outre le message positif que veut faire passer cette chanson, la musique en elle-même est cool et punchy, elle aussi.
  • Christine and the Queens - Saint Claude : On aime ou on n'aime pas, mais on va faire un peu dans le chauvinisme pour cette musique puisque cette chanteuse est nantaise. Et je suis content que des morceaux qui changent un peu (je parle bien sûr de l'originale et pas du remix qu'on entend à la radio) se fasse une petite place dans les charts musicales.
  • Pentatonix - Daft Punk : Je vais parler non pas d'une chanson mais d'un groupe qui perce sur YouTube, par son originalité, mais surtout parce que cette originalité est vraiment très bien travaillée. Il s'agit ici d'un groupe de cinq membres, les Pentatonix, qui chantent tous A Cappella, et reprennent les hits du moment. En décembre, ils ont sorti un excellent album de chansons de Noël (a cappella toujours).
  • Mylène Farmer - L'Instant X : Une fois de plus, on aime ou on n'aime pas. Mais il faut reconnaître que le duo Mylène Farmer - Laurent Boutonnat a fait des merveilles musicales, tant sur le plan instrumental que parolier.
  • Gorillaz - Feel Good Inc & Clint Eastwood : j'ai redécouvert Gorillaz l'autre jour, et moi qui n'écoute pas trop de genres urbans, je dois dire que je n'ai pas été déçu à l'écoute ! Je pense que prochainement, je vais me pencher un peu plus sur ce groupe…
  • Kwoon - The Guillotine Show (album) : un groupe très peu connu, que j'ai découvert grâce à un épisode de Joséphine, Ange-Gardien (eh oui, comme quoi…) Cet album donne également envie de se pendre quand on l'écoute, mais c'est aussi à prendre comme un excellent compliment !
  • Sia - 1000 Forms of Fear (album) : j'aime beaucoup le dernier album de Sia. Elle qui était une chanteuse qui ne voulait pas se lancer et qui ne croyait pas en son potentiel, David Guetta a très bien fait de croire en elle et de la pousser au devant de la scène !
  • Jean Ferrat - Les Yeux d'Elsa : cet artiste, comme on n'en fait plus maintenant, a bercé mon enfance. Que dire de plus si ce n'est que Jean Ferrat était un excellent parolier et un grand mélomane…
  • Arjen Anthony Lucas - Some other time : bon ok, je n'en avais pas vraiment fini avec Alan Parsons… voici une reprise de Some Other Time, par un certain Arjen Anthony Lucas, qui fait notamment parti du groupe de métal Ayreon. Cette reprise, plus électro-rock et plus moderne est tout aussi bien que l'originale.

Oui, j'ai déjà parlé de Sia et Jean Ferrat dans le billet précédent, mais je me sentais obligé de les citer à nouveau.

Rédigé le .

Commentaires

comments powered by Disqus