En continuant à naviguer sur mon site, vous consentez à ce que j'utilise des cookies pour collecter les statistiques de visites. En savoir plus

#Radio Tuned : la nouvelle appli pour écouter la radio qui fait parler d'elle. Bien ou pas ?

Tuned, c'est une nouvelle appli sortie il y a quelques semaines (ou mois), à l'heure où je rédige cet article. Le but est simple (et louable) : il permet à ses utilisateurs de vivre une expérience de type tuner FM, connue et maîtrisée par n'importe quelle personne lambda, tout en utilisant la qualité du flux audio par Internet.

Sur l'intention, je trouve que l'idée est louable : rendre accessible la webradio à tous, alors qu'hormis les grands groupes, les petites webradios peinent pour un bon pourcentage d'entre elles, à trouver un public pérenne.

Mais je me pose un certain nombre de questions concernant la réelle efficacité, tant du côté de l'utilisateur que du côté des producteurs de webradios.

Précisons une chose : Tuned s'est auto-proclamée comme "C.S.A" de sa propre application (ils en ont le droit, puisque c'est leur appli, ils font ce qu'ils veulent avec). Mais ils ont été obligés de le faire, puisqu'en reproduisant une bande FM virtuelle, ils sont aujourd'hui limités à l'attribution de 205 canaux (de 87.5 MHz à 108.0 MHz, par pas de 0.1 MHz). C'est une épée à double tranchant, puisque d'un côté, cela leur permet de s'assurer que les radios diffusées fournissent un travail sérieux et une programmation de qualité (et les webradios expérimentales ou crade, c'est, hélas, loin de manquer sur le Web…), mais cela fait entrer tout un tas de webradios en concurrence pour tenter d'obtenir des fréquences, qui sont ensuite attribuées sur le nombre de "likes" Facebook qu'a reçu la candidature de la radio. Chacun jugera de la pertinence.

Mais personnellement, je n'aime pas tellement l'idée de devoir se contraindre à 205 webradios sur une appli qui veut reproduire le fonctionnement de la FM, pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, parce que sur le Web, pays de la liberté, pourquoi s'imposer une contrainte aussi forte ? Le C.S.A. (le vrai) est obligé de réguler l'attribution des fréquences, car la bande FM est physiquement et légalement limitée (par l'ARCEP en France, en l'occurrence). Mais dans une appli "maison", rien n'oblige à s'imposer une limite aussi forte.

Quant à la voloté de reproduire l'expérience de la FM, ce n'est pas idiot. Mais quand on y réfléchit bien : la télévision, elle, se base depuis très longtemps sur des canaux attribués de façon plus ou moins automatique. Comprenons-nous bien : le fonctionnement de la télévision est, techniquement, le même que la FM, sauf que l'attribution des numéros de chaînes, est, depuis très longtemps automatique, si bien qu'aujourd'hui, pour tout le monde, il est naturel d'avoir la première chaîne (TF1) sur le bouton 1 de la télécommande, et personne n'a besoin de savoir qu'à tel endroit du pays, TF1 (ainsi que d'autres chaînes) se trouvent sur la fréquence (multiplexée) de 570 MHz.

En fin de compte, la reproduction de l'expérience de la FM peut paraître une bonne idée, mais n'est pas une nécessité, si on veut que l'application soit facilement utilisable par un utilisateur lambda.

Je dirais même que cela peut créer de la confusion. Car Tuned rencontrant son petit succès, les (web)radios commencent à communiquer leur fréquence attribuée par Tuned sur leurs supports de communication. Ce qui peut facilement créer de la confusion chez les auditeurs, qui vont finir, un jour, par confondre la fréquence FM réelle de leur radio favorite et celle de Tuned… un tantinet frustrant quand on programme l'auto-radio de sa voiture ou sa nouvelle chaîne Hi-Fi. Cela peut également faire croire aux plus inattentifs d'entre nous, qu'ils peuvent écouter une radio locale d'une certaine région de la France, ayant affiché sa fréquence Tuned sur tous ses supports visuels, à l'autre bout du pays (techniquement, sur un ordinateur ou un smartphone, oui, mais pas sur une radio FM).

Pour être quand même constructif, dans cet article, je pense à 2 solutions différentes :

  • Soit proposer des canaux numérique (1, 2, 3, 4, …) Ainsi, on enlève à la fois la limitation technique et le risque de confusion entre la bande FM et l'application Tuned. Il n'est, d'ailleurs, pas rare d'entendre des messages du type "Telle chaîne, canal truc de la TNT". Mais cela peut poser le même problème qu'avec les box TV-par-Internet : avec 1000 chaîne, on ne mémorise pas vraiment sur quel canal se trouve telle ou telle chaîne…
  • … Dans ce cas, on peut également imaginer un système de canal en ajoutant une lettre (A1, B12, J4, …) La lettre pourrait représenter une catégorie (généraliste, informative, spécialisée dans un genre, etc.) et le chiffre… un canal.

Notons également que Tuned n'a, pour le moment, pas prévu de s'internationaliser, ce qui pourrait être, pour eux, un excellent moyen de développement pourtant. Cela m'amène à me poser la question du modèle économique de cette application. Ne serait-ce parce que cette application est disponible sur iPhone et que, pouvoir publier une application sur l'Apple Store, ça coûte un bras (99$ / an, de mémoire). Tuned a bien ouvert une boutique de goodies, mais je suis sceptique quant à la rentabilité. Tuned ne propose, a priori, pas de messages publicitaires comme TuneIn, par exemple. Certains soupçonnent que Tuned minerait de la crypto-monnaie sur le dos des auditeurs, mais personnellement, je suis dans l'incapacité de l'affirmer (donc ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit).

Par ailleurs, il semble qu'il y ait déjà comme un genre de turn-over avec les webradios. Selon les dires de plusieurs producteurs, ils auraient vu leur fréquence supprimée sans avertissement préalable. Cela ne semble pas vraiment mentionné à la candidature, et je comprends que cela puisse créer de la frustration chez les producteurs.

D'autres personnes ont également noté que Tuned retraîtait le son des radios. Personnellement, je trouve que cela est d'aucune utilité d'une part, et d'autre part, cela peut même dénaturer le son d'une station, dont le technicien son aura passé de nombreuses heures à effectuer un réglage fin pour obtenir LA sonorité. Il semble qu'aujourd'hui, ce re-traitement soit désactivable, mais cela n'est pas porté clairement.

Enfin, pour reprendre les mots de Tuned :

« Qu'est-ce que nous y gagnons ? Nous voyons en TUNED le futur de la radio. Nos passions nous ont conduit à créer notre tuner FM virtuel et à le partager avec le reste du monde gratuitement. »

J'ai du mal à y croire. L'application rencontre du succès grâce au bouche-à-oreille, et rencontre du succès, grâce à son côté rétro-c'était-mieux-avant, mais aussi (reconnaissons-le), parce qu'une sélection des fréquence est faite, ce qui atteste, malgré tout, de la qualité des stations qui s'y trouvent (et l'absence de sélection chez TuneIn et autre RadioLine, c'est ce qui fait qu'on se retrouve, chez eux, avec un nombre de radios référencées incalculable et avec beaucoup de stations de piètre qualité).

Je souhaite donc à Tuned que de la réussite, mais si un des créateurs de cette appli passe par ici, je pense que vous avez une vraie marge de progression dans votre concept, encore nouveau.

Nota bene : j'ai rédigé cet article en me basant sur les informations présentes sur le site de Tuned, sur tous les retours que j'ai pu lire sur le forum RadioActu et sur les groupes facebook de producteurs de webradio. Les réactions ne sont pas vraiment objectives pour la plupart, mais en prenant un peu de recul, on peut plus facilement apprécier la réalité.

Rédigé le .

Commentaires

comments powered by Disqus